J’ai vu Rouge. Je l’ai vu à cause des “Illustres Enfants Juste” qui ne le sont pas encore — Illustres — mais qui ne devraient pas tarder à le devenir, car ils ont accompli une prouesse. Voici un spectacle “pour enfants” qui procure aux grands un vrai plaisir de “grands”, c’est à dire un plaisir autre que celui de constater que les petits sont contents. Rouge est un spectacle tout public et c’est rare...
De quoi s’agit-il ? De l’histoire du petit chaperon rouge que grands et petits connaissent par coeur, au point qu’ils pourraient “souffler” si besoin - Or besoin il y a : la grand-mère cafouille sur la célèbre tirade de la “chevillette- bobinette-cherra”.
Bien que l’on connaisse sur le bout du bout des doigts l’histoire qui nous est contée et bien que les Illustres Enfants Juste respectent scrupuleusement le scénario originel, les choses ne vont pas se passer comme petits et grands s’y attendent...
Ce spectacle est un ravissement, un kidnapping toutes tranches d’âge confondues. Marjolaine et Benoît Juste savent jouer des mots, des marionnettes, de l’accordéon et de nous, avec une maîtrise et une intelligence qui laissent pantois. Sur le chemin de cette très jeune compagnie, Rouge est une pierre blanche, que Benoît et Marjolaine Juste jettent en toute candeur, dans le jardin de ceux qui s’acharnent à classer le théâtre “pour enfants” dans la catégorie «mineur».

musique
Vielle à roue :
traditionnel.

Isabelle Philippe.
Directrice du Théâtre des Bains-Douches, Le Havre.


Françoise Sabatier-Morel
pour le Sortir Télérama

Pariscope
J.A.-T.

center

La Revue Du Spectacle
Sheila Louinet

center

Sortir à Paris
Maïlys C.

center

La Muse
Paris

Rouge, le nouveau spectacle des “Illustres Enfants Juste”, ou comment entrer dans l’univers des contes avec un regard neuf.
Les Enfants Juste ont repris la route des histoires, toujours en musique, en comptines et en chansons. Trois paniers, trois contes. Lequel choisir ? Les Trois Petits cochons ? Le Petit Poucet ? Est-ce le loup qui décide, il a tellement faim ? Ou bien serait-ce la Grand-Mère qui sait si bien raconter ? Le sort tombe finalement sur le panier du Petit Chaperon Rouge.
Rouge, qui est-elle ? Une petite fille trop naïve ou une Grand-Mère rusée ? Eh bien ce sera la Grand-Mère qui racontera l’histoire, la sienne, car petite fille elle était le Petit Chaperon Rouge !
Marjolaine et Benoît Juste ont choisi de nous perdre dans les méandres de ce conte qu’ils évoquent à différents niveaux. Celui du temps fait d’aller-retour du présent au passé : les personnages sont comme le public des enfants ou des adultes, plongés ensemble dans le monde candide et mystérieux, cruel et joyeux de l’enfance, l‘humour côtoyant le tragique, notamment lorsqu’apparaît Rouge dans un coquetier que le loup va gober !
Les niveaux de la mise en scène : différentes échelles, des lointains plus ou moins proches où le jeu en avant scène alterne avec celui du castelet. Tout cela accentue le suspens et le mystère.
Le loup est terriblement élégant et maléfique. Le petit Chaperon Rouge, une marionnette émouvante, son bonnet tricoté main vissé sur la tête, nous parle d’une voix légère de sa petite bouche rouge en forme de cerise.
Le spectacle se déroule à la manière d’une comédie musicale dont les chansons sont accompagnées par des accordéons et des instruments venus d’ailleurs. C’est Benoît le loup musicien, c’est Marjolaine la conteuse et chanteuse qui met en scène les personnages, le tout dans des décors peints à la main, d’une grande finesse.
C’est une mise en scène faite de clins d’œil dont l’un pour Gustave Doré par exemple, où chaque objet prend vie. Avec Rouge, enfants et parents se retrouveront heureux dans un imaginaire riche de musique et d’images où le loup a failli les manger !

Lise Vidoni
Bibliothéquaire, Fontenay-sous-Bois.

Juste Rouge.
Les Illustres Enfants Juste... "Juste" c'est leur nom. "Enfants", ce sont la fille Marjolaine , et le fils Benoît, du marionnettiste Philippe Juste. "Illustres", c'est le qualificatif dont ils se dotent en hommage à leur père.
Ils ont ajouté des atouts certains à l'enseignement paternel. Ils sont deux, ce qui accentue le registre de mise en scène. Leurs spectacles sont un savant dosage d'écrit, de musique, de danse , de chant, le tout enjolivant l'idée de départ.
La Chanterelle démarre le mercredi 17 Octobre sa saison de spectacles enfants à la Ferme du Domaine par une représentation de qualité, "Rouge". Des touches de rouge illuminent leur inventivité, du rideau de scène au moindre accessoire...en passant par la chemise du loup !
Le frère et la soeur revisitent à leur manière l'histoire du Petit Chaperon rouge. L'originalité est de faire raconter par une mère grand, marionnette aux cheveux blanc et au visage animé et un peu patibulaire. Elle est le Petit Chaperon Rouge en personne, qui a bien vieilli mais gardé intact le souvenir de cette aventure.
L'attendrissante Marjolaine construit sous nos yeux les personnages qui font vivre son histoire, Benoît donne le rythme grâce à son accordéon et à une vièle à roue, tous deux chantent et dansent dans un accord parfait. Et les enfants participent, se laissant emporter par cette histoire que la plupart connaissent, mais dont ils n'ont jamais bénéficié sous cet angle audacieux.
Merci à ces deux jeunes magiciens de nous avoir fait passer une si belle après-midi. J'ai osé emmener mon arrière petite-fille d'à peine deux ans . Elle a eu un peu peur du loup, mais la fascination a joué, sa concentration extrême n' a été interrompue que par sa joie d'applaudir !
Je pense qu'elle a aimé autant que moi, preuve que c'est un spectacle tout public.

Le Pays Briard.
Suzanne Hermance, Coulommiers.